Interview de Brice Depasse

Publié le par Blogsarah



bricetatiana.jpg

"Même si on avait pu apprécier ses derniers romans, qui aurait pu imaginer que Tatiana de Rosnay publierait un roman aussi bouleversant et poignant que celui-ci ? Bizarrement pas son éditeur qui, après lecture, l'a refusé, il y a de cela quelques années. Inconcevable. Heureusement, des gens l'ont lu et publié. Un peu partout dans le monde y compris les Etats-Unis.
Je vous recommande à tous qui lisez ces lignes de l'ouvrir et de le lire. Certes, ce n'est pas le plus joyeux, le plus optimiste des blockbusters de cet été. C'est même le plus redoutablement dévastateur, si vous avez des enfants. Car les faits sont avérés. Des enfants ont été traités de la sorte en 1942 (et après, et avant). Je ne retiendrai que cela. Je n'irai pas plus loin.
"Elle s'appelait Sarah" est un roman populaire sur la tragédie du Vel d'hiv et sa terrible suite. Il ne rend que plus violente l'atrocité du crime décrit à hauteur d'homme, d'une famille, d'une petite fille, d'un tout petit garçon. Mais il s'agit aussi d'un roman. Il y a un espoir et de multiples rebondissements, dignes d'un livre de Dan Brown ou de Guillaume Musso. Et cela permet, heureusement, au lecteur d'y survivre.
Vous n'en sortirez pas indemne, mais lisez-le !"
 
Podcast à ecouter ICI

tatianaveldhiv.jpg

Publié dans Publication France

Commenter cet article