"Elle s'appelait Sarah" au Livre de Poche, mai 2008

Publié le par Blogsarah

Elle s'appelait Sarah


Paris, juillet 1942 : Sarah, une fillette de dix ans qui porte l’étoile jaune, est arrêtée avec ses parents par la police française, au milieu de la nuit. Paniquée, elle met son petit frère à l’abri en lui promettant de revenir le libérer dès que possible.

Paris, mai 2002 : Julia Jarmond, une journaliste américaine mariée à un Français, doit couvrir la commémoration de la rafle du Vél d’Hiv. Soixante ans après, son chemin va croiser celui de Sarah, et sa vie changer à jamais.

Elle s’appelait Sarah, c’est l’histoire de deux familles que lie un terrible secret, c’est aussi l’évocation d’une des pages les plus sombres de l’Occupation.
Un roman bouleversant sur la culpabilité et le devoir de mémoire, qui connaît un succès international, avec des traductions dans vingt pays.

Ce livre a obtenu le prix Chronos 2008, catégorie Lycéens, vingt ans et plus.

Parution au
Livre de Poche le 7 mai 2008

Publié dans Publication France

Commenter cet article

Océane 15/05/2011 13:03



Merci pour ce livre si émouvant. Nous l'avons étudié en classe. Avant ce livre, je ne pensais pas a toutes les atrocités qu'il y a pu y avoir durant la seconde guerre mondiale. Nous l'avons
beaucoup travaillé. Surtout la métaphore du placard qui montre avant les francais qui ne voulait pas avouer leur faute. J'ai vu le film après. Cela ma un peu décu par rapport au livre si bien et
triste ! Merci d'avoir fait partagé ceci. 



Emily B. 29/10/2010 00:46



Tatiana, 


Simply thank you.


Merci pour cet hommage. Merci pour un livre bouleversant qui m'a touché comme jamais d'autre...


I'm now looking forward to discover your other books as you are a fantastic writer. 


Zakhor, Al Tichkah.



fabienne 16/10/2010 10:11



Je viens de terminer votre livre. Et je suis profondément bouleversée. Je suis une grande lectrice mais votre livre est dans le top 3 des livres qui m'ont le plus touchée (avec Papillon et la
Cité de la joie). Il est certain que j'irai voir le film avec mon mari, car je veux lui faire découvrir l'histoire de Sarah. Nous effectuons actuellement une démarche citoyenne à propos de la
deuxième guerre mondiale. Nous avons écouté le témoignage d'un survivant de Daschau, visité le fort de Breendonck (près d'Anvers) et nous serons fin du mois en Alsace pour visiter un camp de
concentration et un musée consacré à la guerre. Nous avons tous un devoir de mémoire. Il faut que tout le monde sache que n'importe quel homme est capable de commettre de tels horreurs. Merci !!



Jean Leclercq 03/10/2010 17:38



Bouleversant, émouvant...ce livre devrait être dans le programme solaire et lu ! Nous avons un devoir de mémoire. Merci Tatiana ! Zakhor, Al Tichkah.


 



suisse49 01/08/2010 12:10



l'histoire de Sarah et de toutes ces personnes, hommes, femmes et enfants est boulversante et il est capital de toujours en parler, de ne jamais se taire, comme pour tous les génocides du monde
entier. Cependant je n'ai pas du tout aimé ce mélange (mais roman oblige) avec la vie privée de la journaliste. La fin m'a profondément déstabilisée: 2 couples ont  explosé à cause de cette
enquête. L'histoire de Sarah en est presque occultée à la fin. Pour ma part, ces êtres, qui sont mes frères en humanité, sont d'une très grande fragilité intérieure de part une absence de vie
spirituelle. Je referme ce livre, très amère. Je ne le conseillerais pas. Malheureusement au détriment de Sarah et des tous nos frères juifs.