Pour en savoir plus...

Publié le par Blogsarah

Free Image Hosting at www.ImageShack.us Tatiana at Beaune la Rolande, 2002.


Voici les livres qui m'ont le plus aidée à écrire "Elle s'appelait Sarah."
Je vous les conseille vivement.

Here is a list of the books that helped me to write Sarah's Key.

Le Mémorial des enfants juifs déportés de France, Serge Klarsfeld, Fayard. Pour les onze mille enfants juifs déportés de France, Serge Klarsfeld a voulu rassembler le plus d’informations possibles, afin qu’on ne puisse jamais les oublier. On feuillette ce gros livre le cœur serré, à la vue de ces petits visages souriants. Des photos, des noms, des adresses, des dates, des convois. Page 534, une jeune fille brune, avec ses parents. Et une lettre de Patrick Modiano à Serge Klarsfeld : « J’ai été bouleversé par votre lettre et la photo de Dora Bruder et ses parents. Vous étiez le seul à pouvoir les sortir du néant. Pour moi, ce livre où vous avez rassemblé tous ces destins brisés et où vous avez témoigné pour toute cette innocence que l’on a saccagée, est le plus important de ma vie. » A lire aussi : « Vichy-Auschwitz », Serge Klarsfeld, Fayard. Et « Le calendrier de la persécution des Juifs de France » Serge Klarsfeld, Fayard.

Sur la rafle du Vel d’Hiv, sur ce qui s’est déroulé le 16 juillet 1942, rue Nélaton, Paris 15°, mais aussi sur toute l’organisation en amont et le rôle de la police française, il existe plusieurs livres. L’un d’entre eux est hélas épuisé. Il s’agit de :

Opération « Vent Printanier », La Rafle du Vél’ d’Hiv’, Blanche Finger et William Karel, Editions la Découverte. Des témoignages, des photos. Il faudrait vraiment le faire rééditer ! Et quant à la cassette vidéo liée à cet ouvrage : « La rafle du Vel’ d’Hiv’ », Le cinéma de l’Histoire, Passeport Productions/Editions Montparnasse/la Marche du Siècle, introuvable également. J’ai miraculeusement réussi à trouver une copie dans une librairie du Marais.

Le livre le plus complet : La Grande rafle du Vél’ d’Hiv’, Claude Lévy et Paul Tillard, Editions Robert Laffont. La première publication date de 67, réédité depuis. Mais pas évident à trouver non plus. Il faut  souvent le commander.

Un ouvrage court, clair et précis : La Rafle du Vél’ d’Hiv, Maurice Rajfus, Que sais-je ? P.U.F.
A lire aussi du même auteur : Paris 1942, Chronique d’un survivant, , Editions Noesis. Et Operation Etoile jaune, J’ai LU.


La petite fille du Vél’ d’Hiv’
Annette Muller, Denoël.
  C’est un livre terriblement touchant. Annette Muller avait 9 ans au moment de la rafle. Elle dévoile, un certain nombre d’années après, cette journée terrible, la rafle, Beaune la Rolande, comment vivre après « ça ». Mais ce livre là est épuisé, on ne le trouve pas non plus en librairie. Messieurs et mesdames les éditeurs, que faites vous ? Ce livre est un devoir de mémoire.

Les Guichets du Louvre
Roger Boussinot, Gaia éditions.
Le narrateur raconte comment le 16 juillet 42, alors qu’il s’apprête à partir en vacances, il apprend que quelque chose se trame dans Paris ; il va tenter de sauver une jeune fille juive de la rafle. Emouvant et puissant. Ce livre a été publié en 1961, ce fut un des premiers récits de la rafle. Polémiques et censure ont suivi. Mais, ainsi que l’auteur l’explique dans sa post-face de 1999 : « La troisième censure exercée contre ce récit fut la disparition des éditions successives et le refus de réédition par le premier éditeur, depuis plus d’une dizaine d’années. » Un film en a été tiré, avec Christine Pascal et Christian Rist, en 73, mais là aussi, le dénicher n’est pas chose facile.

Voyage à Pitchipoï
Jean-Claude Moscovici, Ecole des Loisirs.
En 42, Jean-Claude Moscovici avait 6 ans. Cet été là, sa famille est arrêtée, sa petite sœur et lui sont envoyés à Drancy. Ils ne reverront jamais leur père, leurs grands-parents, leurs oncles. Un très beau récit à la fois lucide et sobre.

Lettres de Drancy, un été 42
Editions Taillandier.
130 lettres qui témoignent de la déportation, la séparation, l’arrachement. La plupart sont des lettres, des petits mots jetés sur la voie ferrée, acheminés par des mains bienveillantes aux familles.

Sans oublier les enfants
Eric Conan, Grasset. Réédité en poche
. Le premier livre qui dit la vérité sur ce qui s’est passé dans les camps de Pithiviers et de Beaune la Rolande pendant l’été 42. Une lecture difficile, surtout en ce qui concerne les 4000 enfants de la rafle du Vel d’Hiv. « Les faits parlent d’eux-mêmes, c’est peut être pour cela que longtemps, on a voulu ni voir, ni entendre. Ce document rend l’oubli difficile. »

Beaune-la-Rolande
Cécile Wajsbrot, Editions Zulma.
Se souvenir. C’est ce que fait l’auteur de ce court récit, dont le grand-père fut déporté de Beaune la Rolande, pour ne pas revenir. Cécile Wajsbrot égrène ces cérémonies de commémoration, où les survivants sont chaque année de plus en plus rares, ou cette longue liste de noms lus devant une plaque noire reste toujours aussi insupportable. Avec pudeur, elle raconte la blessure jamais refermée, la lutte contre le passage du temps et l’indifférence.

Les Convois de la honte
Raphaël Delpard, Editions Michel Lafon.
Dans ce livre édité en 2005, l’auteur lève le voile sur un sujet tabou en France : le rôle précis de la SNCF pendant l’Occupation, et en particulier envers les 80 convois de déportation raciaux.

Autre livres que je vous conseille :

Journal d’un petit Parisien, 1941-1945
Dominique Jamet, J’ai lu.

Les Juifs pendant l’Occupation
André Kaspi, Points/Seuil.

Convoi Numéro 6
Le Cherche Midi Editeur.

Paroles d’étoiles, Mémoire d’enfants cachés, 1939-1945
Librio.

Pour les 8/12 ans :Histoires Vraies : Un enfant s'évade du Vel d'Hiv
par Valérie Zenatti


http://yansor.blogs.psychologies.com/fig_tree/2006/06/42.html

Publié dans Info Sarah's Key

Commenter cet article

Hélène 02/03/2010 14:06


Je vous sigale le témoignage de Sarah Litmanovitch dont les parents ont été "raflés" à Montmartre en juillet 42. Le site Dixhuitinfo lui a consacré un article:

http://www.dixhuitinfo.com/spip.php?article358

Née en 1925, elle se consacre désormais à témoigner contre l'oubli.