Sarah's Key

W3C

  • Flux RSS des articles

Recommander


 Tatiana de Rosnay was born on September 28th, 1961 in the suburbs of Paris. She is of English, French and Russian descent.  Her father is French scientist Joël de Rosnay, her grandfather was painter Gaëtan de Rosnay.  Tatiana’s paternal great-grandmother was Russian actress Natalia Rachewskïa, director of the Leningrad Pushkin Theatre from 1925 to 1949.  Tatiana’s mother is English, Stella Jebb, daughter of diplomat Gladwyn Jebb, and  great-great-granddaughter of Isambard Kingdom Brunel, the British engineer. Tatiana is also the niece of historian Hugh Thomas.  Tatiana was raised in Paris and then in Boston, when her father taught at MIT in the 70’s. She moved to England in the early 80’s and obtained a Bachelor’s degree in English literature at the University of East Anglia, in Norwich. Returning to Paris in 1984, Tatiana became press attaché for Christie’s and then Paris Editor for Vanity Fair magazine till 1993. Since 1992, Tatiana has published ten novels in France (published at Fayard, Plon and EHO).  Sarah’s Key is her first novel written in her mother tongue, English. Sarah’s Key is to be published in 38 countries and has sold over three million copies worldwide. Kristin Scott-Thomas stars in the movie adaptation by Gilles Paquet-Brenner (2010).  
Tatiana published "A Secret Kept" in September 2010 in the USA. Called "Boomerang" in Europe, this book, written in English, is also an international besteller  published in 15 countries and movie rights have been sold.
Tatiana works as a journalist for French ELLE and the Journal du Dimanche.  She is married and has two children. She lives in Paris with her family. She is France's number one European writer, at number three between Dan Brown and Stephenie Meyer.


 

Tatiana's website is here : linkTatiana-DE-ROSNAY-1-c-David-Ignaszewski-koboy.jpg

Ecrire un commentaire - Voir les 13 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

J'habite en israel et malgre toute l'intensite que cela comporte de vivre dans ce fabuleux pays , en lisant votre livre l'emotion etait a son comble j'ai adore l'approche la sensibilite et le courage de dire la verite de cette epoque

Commentaire n°1 posté par sylvie.b le 13/06/2011 à 18h38

BBonjour!

Chaque jour j'ai 5 heures de transport et je lisais jusqu'a present des magazines.puis,un soir gare Montparnasse je vois votre livre "Elle s'appelait Sarah"J'ai toujours était tres touchée par cette terrible époque de notre histoire.J'ai mis trois jours pours le lire .J'ai beaucoup pleurais aussi puis aussitot fini je l'ai relue.

j'ai beaucoup aimer votre écriture et je me suis lancer dans la lecture de "La mémoire des murs" puis "l'appartement témoin","Boomerang"?"Moka" et enfin "Le voisin" fini hier et qui m'a tenue en haleine je dois dire.

Malheureusement "Marié pére de famille"et "Le diner des ex" sont épuisés comment faire pour ce l'ai procurer?????

J'ai déja réservé "Le coeur d'une autre"qui sortira fin mars!

Merci de votre aide

Béatrice

Commentaire n°2 posté par Béatrice Liziard le 16/03/2011 à 10h20

Après avoir vu le film "la rafle" j'ai lu votre roman avec beaucoup d'intéret. Le présent et le passé se mèlent de façon intelligente et conduisent le lecteur à vouloir en savoir plus. On se retrouve trés vite partagé entre ceux qui veulent savoir et ceux qui savent mais préfèrent se taire. Ce livre est bouleversant et m'a ému jusqu'au bout. La fin était particulièrement touchante. Merci pour ce moment de vérité.

Commentaire n°3 posté par catherine LOUIS le 19/12/2010 à 23h14

I bought Sarah¨s Key on Friday and I just could not stop reading. It was such a good book and I am so happy to have discovered you Tatiana! I will run to the book store tomorrow and see what else I can find of you. I read the book in Norwegian and as far as I can judge it was very well translated as well. Thank you so much for this book!

 

Bente, Oslo, Norway.

Commentaire n°4 posté par Bente Nyheim le 14/11/2010 à 21h38

Bonjour Tatiana

 

Je viens de terminer votre roman " Elle s'appelait Sarah" . Je l'ai acheté pour mon fils qui est en seconde.Ce roman est boulversant . J'ai été transportée par l'histoire de Sarah et Julia.Je l'ai teminé en pleurant d'émotion.Ca m'a donné envie d'en savoir davantage sur le passé sombre de notre Histoire!! Ne pas oublier! Les vies brisées par la méchanceté des gens qui ont eu peur de la différence,la haine!!Comment peut on traiter des gens de cette façon? Uniquement à cause leur religion ! Heureusement qu'il y avait aussi des personnes plus humaines et courageuses(trop peu) prètes à aider des "juifs".Merci pour ce moment partagé à travers votre roman.

Commentaire n°5 posté par Steiner Daniella le 29/10/2010 à 11h31

chère Tatiana, je ne peux que vous appeler ainsi, la façon dont vous avez écrit ce livre est magnifique, si humaine. Je suis née fin 1943, j'ai dans ma petite enfance entendu beaucoup de témoignages concernant cette guerre, mais jamais entendu parlé du vél d'hiv, je ne sais pas si en Belgique les gens savaient... comment est-il possible d'avoir agît de façon si inhumaine, merci aussi à tous ceux qui ont pris des risques énormes pour sauver quelques pauvres gens.  Merci Tatiana pour cet ouvrage qui m'a bouleversé au plus profond de moi même. Sachez que dans les camps étaient internés également des témoins de Jéhovah (triangle violet) car ils ne voulaient pas participer aux horreurs du nazisme  et des homosexuels (triangle rose) et des tziganes et ceux que j'oublie malheureusement. Encore merci. Nicole.

Commentaire n°6 posté par Nicole Bocklandt- Maine le 13/05/2010 à 09h45
bonjour? J'ai lu "elle s'appelait sarah"

vous etes extraordinaire :

j'ai vu votre livre lors de sa sortie, mais je n'ai pas pu l'acheter, comment vous expliquer..

j'ai su en voyant la photo sur la couverture (chez le libraire) j'ai su, en devisageant cette petite fille, qu'a la lecture de ce livre  un bouleversement allait s'operer en moi et je n'etais peut-etre pas prete, j'etais comme quand on a compri que quelquechose que l'on redoudait allait arriver.
j'ai 49 ans bientot et je n'ai pas connu cette terrible periode.
je viens d'acheter votre livre, je l'ai lu d'un trait (jour + nuit), je n'ai pas pu ou pas su arreter ma lecture. J'ai eu des frissons, les mains moites et  les yeux embues, des maux de tete, des crises de larmes, de colère ...

vous m'avez mis exactement dans un etat proche de celui auquel je pensais etre a l'issue de cette lecture; sachez que pour moi la facon dont vous avez construit ce livre (decrit en parallèle deux histoires pour en illustrer une), cela m'a donner l'envie d'aller jusqu'au bout sans m'arreter et surtout, m'a permis de savoir et de comprendre, de vouloir en savoir plus pour ne pas oublier, ne pas oublier

l'intensite que degagent les mots est a la hauteur de celle du regard sur la photo bravo !

(pouvez-vous m'en dire plus sur cette photo ? ) merci

Commentaire n°7 posté par lydia le 12/03/2010 à 14h29
Votre livre Sarah' ; la clef de s est un morceau remarquable de littérature. Votre écriture apporte à la vie ce qui est passé par l'esprit qu'une jeune fille comme monde a tourné contre elle. Vous avez apporté au lecteur une image vived de ce qui s'est produit au vélodrome d' ; Hiver pendant ce temps terrible en 1942. Le livre a apporté à la vie ce qui peut avoir été dans les esprits de mon mother' maternel ; famille de s comme ils ont disparu en Pologne en 1939-1940. Je vous remercie de me donner une petite image de ce qui peut d'arrivé à mon grandmother' maternel ; famille de s. Votre écriture est belle et j'espère voir ce livre représenté sur le film.
Commentaire n°8 posté par Jeffrey E. Jarrett le 02/07/2009 à 01h45
Je suis attérrée par la lecture de ce live (elle s'appelait Sarah) qui mélange allègrement romance et histoire soutient des faits justes et des faux avec une suffisance qui n'a d'égale que le mauvais goût à faire du fric sur cette période tragique.
6/7 ans à l'époque des faits - père à la SNCF, Direction Paris, car il était bilingue allemand - résistant. L'héroïsme en tailleur Chanel dénonçant la lâcheté. Faut-il rappeler .  que la France était occupée - que nous avions peur, que nous étions privés de tout. Oui il y a eu des salauds- on les a appelé "les collabos" vous connaissez ???
Commentaire n°9 posté par marguerite Thouvenin le 19/01/2009 à 14h57
Merci Tatiana pour ce magnifique roman. Je n'ai encore jamais écrit à un auteur pour le féliciter mais après avoir lu l'histoire de Sarah, je ne peux pas faire moins que vous adresser ce message. J'ai acheté par hasard votre roman en livre de poche pour la photo de couverture. Les yeux de cette fillette m'ont littéralement attirée. Puis j'ai commencé la lecture sans avoir lu la 4° de couverture et là, je n'ai pu quitter Sarah et les siens. J'avais une vague idée de ce qu'avait été la rafle du Vél d'Hiv. J'ai enfin appris ce qui s'était réellement passé. Grace à votre talent, j'ai cru vivre en direct les souffrances de ces pauvres gens. J'ai pleuré avec Sarah, compris et soutenu Julia... Votre livre est EXTRAORDINAIRE. Je le conseille à toutes mes amies et je vais donner un exemplaire au CDI de mon collège. J'aimerais que les ados comprennent que la shoah n'a pas été un "détail" de l'histoire. Merci mille fois
Commentaire n°10 posté par Claude Gonnet le 20/11/2008 à 14h48

C'est moi qui vous remercie, Claude !

amities TR

Réponse de TR le 27/11/2008 à 10h08

En attendant mon tour à la caisse de "Virgin", à Paris, votre roman m'a attirée, moi que n'intéresse pas la fiction. Je ne savais pas qu'il me tiendrait en haleine jusqu'è 3 heures du matin et que je le terminerais dès le lendemain. Longtemps qu'un ouvrage ne m'avait à ce point captivée.J'attends le film !
Merci pour cette page d'histoire que j'ignorais, merci pour le personnage si attachant de Sarah, sans compter les autres: Zoé, Mamé...Et les plaidoyer en faveur des vieux, contre l'avortement...etc. Un roman merveilleux, inoubliable.

Commentaire n°11 posté par Yerro Arlette le 14/11/2008 à 09h14

Merci Arlette ! Votre message me fait tres plaisir. Moi aussi j'attends le film...

TR

Réponse de TR le 27/11/2008 à 10h14

Madame , je viens juste de refrermer votre livre et je suis encore boulversée par ce que j'ai lu . Les livres relatant le sujet terrible qu'est la shoah j'en ai dévorés , jusqu'ici celui qui m'avait le plus marqué c'était la libération des camps de Christian Bernadac , mais vous , vous avait su avec une émotion poigante me boulverser au plus profond de mon coeur et de mon âme , pendant la lecture je me suis vu être Julia , comprenant son besoin vital de retrouver Sarah . Sarah m'a fait pleurer , des pleurs incontrolables , une émotion forte au point de transporter au coeur du vél d'hiv . Ma meilleur amie est juive , nous parlons que trés rarement de ce qu'à vécu sa famille , une seule phrase m'a frappé malgré tout , son pére lui disant "ne dit pas trop que tu es juive". Je vais lui passer votre livre et je veux qu'elle sache que jamais jamais elle ne doit avoir honte de ce qu'elle est et de ses origines . MERCI Madame de Rosnay  

Commentaire n°12 posté par Fanie le 07/11/2008 à 12h14
Merci à vous Fanie, pour votre message
Tatiana de R
Réponse de TR le 07/11/2008 à 15h45
Je suis en train de lire votre livre et j'ai éteint hier soir à 2 heures du mat plus par acquis de conscience en disant que le réveil serait dur ce matin ! Mais quel bouleversement ! J'avais connaissance de ce tragique épisode que je n'arrive toujours pas à comprendre mais j'ai eu l'impression à la fois dérangeante et privilégiée d'avoir passé aussi ces quelques jours au coté de Sarah dans ce vélodrome. Et vu de l'intérieur, un sentiment de honte pour ma nation me laisse muette de dégout.
Mes filles rentrent en terminale, je leur ai parlé de ce livre, elles avaient entendu parlé vaguement de cette rafle mais la 2de Guerre Mondiale est au programme de TERMINALE. Elles devront lire ce livre aussi difficile qu'il soit. Par respect pour tous ces gens qui ont soufferts et qui sont morts pour rien. Je vais de site en site pour en savoir plus sur ce Jeudi Noir mais votre livre retrace à la perfection ce traumatisme. Pourquoi tant de méchanceté gratuite, je n'arrive pas à comprendre.
Merci de nous avoir pris par la main et remis en mémoire cette période apocalyptique, briseuse de vies et de tant de rêves.
Pardon à tous ces gens, toutes ses familles détruites à cause de la folie de français en mal de reconnaissance, des gens tellement petits dans le têtes qu'ils ne méritaient pas eux de vivre tranquilles dans leurs jolies maisons, aux beaux draps blancs.
Commentaire n°13 posté par Anne-Cécile Nogrix le 21/08/2008 à 11h39
Merci Anne Cécile pour ce mail qui me touche. Une des plus belles suprises de ce livre c'est l'impact qui'l a eu avec les adolescents, je ne m'y attendais pas du tout. J'ai été dans plusieurs collèges et lycées, des moments formidables. Amities à vous
Tatiana de R
Réponse de TR le 22/08/2008 à 19h18

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés