France Loisirs

Publié le par Blogsarah

Elle s'appelait Sarah a été publié en avant première chez France Loisirs en septembre 2006 avec l'accord des éditions Héloïse d'Ormesson.

60 000 exemplaires ont été vendus. Voici les commentaires des lecteurs :

le 13/03/07 [Anonyme]

Bouleversant
J'ai beaucoup lu sur cette période de l'histoire française... mais c'est le premier roman que je lis dont l'action centrale est le drame du Vel d'Hiv. J'ai lu ce livre il y a déjà plusieurs mois, mais ce récit continue à me hanter... c'est un très beau roman, que je recommande fortement !

  le 12/11/06 [Kévin ]

Superbe !
C'est une histoire croisée entre deux personnes. Julia, la quarantaine, compagne de Bertrand et mère de Zoë, dans le Paris des années 2000. De l'autre côté, Sarah, petite fille juive, dans le Paris des années 1940... et ensuite. Julia est journaliste et doit réaliser un dossier sur la Rafle du Vél d'Hiv'. Elle est américaine, et ne connait pas du tout cet événement... Elle va se renseigner, jusqu'à ne faire qu'un avec cette page noire de l'histoire de la France... En même temps, elle ne va pas tarder à emménager dans un nouvel appartement, celui de la grand mère de son compagnon... Mais au fur et à mesure des rencontres, elle va apprendre à connaître l'histoire de cet appartement... pas si éloigné de celle du Vél' 'Hiv'. Elle va découvrir Sarah, petite fille juive, si proche d'elle malgrè les années qui les séparent. Car Sarah a un lien, ou plutôt un lieu commun avec Julia... Un livre coup de coeur et coup de poing, à lire, intensément !

  le 15/02/07 [Cycy]

Emouvant
Ce livre m'a beaucoup plu, j'ai même adoré ! Je ne connaissais pas l'histoire du Vel d'Hiv et ça m'a beaucoup touché, autant que le héros du livre ! Je le recommande à tout le monde, afin de comprendre une partie de ce qu'ont vécu ces gens !!! Pendant tous le récit, j'ai eu un noeud au ventre tellement c'est atroce ce qu'il a pu se passer, et tellement l'intrigue est présente ! Ce livre est très bien écrit, avec une touche d'humour dans une histoire horrible. Merci à l'auteur.

  le 31/11/06 [Dumblemagou]

Epoustouflant !
Je l'ai trouvé très bien en tous points. Il est surtout très bien écrit et on rentre complètement dans l'histoire. Ce livre m'a aussi bouleversé... J'ignorais vraiment une bonne partie de toutes ces choses...

  le 07/11/07 [Candy ]

Etonnant
Personnellement, je sais que ce n'est pas très original mais j'ai trouvé ce livre très émouvant ! J'ai 19 ans et je trouve qu'on ne parle pas assez de cette partie de l'histoire à l'école. Je n'étais même pas au courant qu'il y avait des camps de concentration en France ou encore que les Français étaient tellement impliqués. En tout cas, je pense qu'il ne faut jamais oublier à quel point toutes ces personnes ont souffert... Surtout : n'oubliez pas de bien réfléchir avant de voter [...] !

  le 21/09/06 [Majanissa]

Encore une merveille de Tatiana de Rosnay
2002, on s'apprête à fêter le 60ème anniversaire de la rafle du Vel' d'Hiv. Cette horreur de notre Histoire dont on touche une dizaine de mots en cours d'Histoire de collège mais dont on ne préfère pas trop parler. [...] On suit en parallèle l'enquête de Julia et l'histoire de Sarah. On touche ici les thèmes de la collaboration française dans cette Shoah. On en apprend davantage sur la rafle du Vel' d'Hiv et même sur les camps. Ce sont des souvenirs souvent abordés mais d'une manière plus froide qu'ici. En effet, l'émotion vient de l'histoire de Sarah, ce qui rend bouleversant le sujet. Dans son enquête, Julia nous entraîne sur le parcours de ces enfants juifs. On apprend également qu'il existe des plaques commémoratives qui tentent de nous rappeler ces épisodes, mission difficile. Personnellement, c'est une facette dont j'avais entendu parler mais sans plus. Ce n'est pas un sujet que les grands parents évoquent sans amertume, sans rancune et sans colère. On n'insiste donc pas trop. Et parce que les livres de Tatiana sont toujours très denses dans les styles, elle y a malgré tout placé une bonne couche d'humour ou critique (à chacun de voir ;-)). On a ainsi l'effet d'un contre poids avec l'histoire de Sarah. Ceci amène une bouffée d'oxygène qui aère la partie délicate sur la vie de Sarah. L'auteur fait une sacrée caricature de l'attitude française envers les américains. Et là je me dis que ce n'est pas gentil, qu'elle exagère. On se moque à ce point d'eux ? Mais c'est leur faute aussi s'ils n'étaient pas si ... américains ;-). En tout cas, ça m'a fait rire. Comme je l'ai souvent dit à mon retour des Etats-Unis : "C'est un pays MAGNIFIQUE, dommage qu'il soit peuplé d'américains". Les français en prennent pour leur grade sur leur prétention mais j'ai bien ri.
Par contre, Tatiana, il va falloir m'excuser car je n'ai pas eu la patience de lire entièrement toutes les phrases à partir des 2/3 du livre. Je me suis retrouvée tellement emportée que je les ai survolées. L'écriture amène une impatience dans la lecture, ce qui m'a poussée à le finir malgré l'heure avancée de la nuit. Tu es terrible en tout cas, je travaille le jour moi, il faut que je dorme la nuit, je ne peux pas me permettre de rester scotchée aux livres ;-). Mais rien à faire, il fallait que je le termine. Merci pour ces émotions, c'est dur à lire mais nécessaire.

le 04/04/07 [Nathalie B]

La Vie au coeur de l'Histoire

D'une part, ce roman présente un intérêt culturel car il n'y a pas d'âge pour découvrir l'histoire de notre pays, ses succès et surtout ses moments plus noirs; Tatiana de Rosnay a su trouver les mots justes pour exprimer la souffrance, l'espoir, le désespoir et surtout les ambiguïtés populaires de cette époque. D'autre part, ce magnifique roman est rempli d'émotions, de rebondissements et d'une pincée de suspense. Seul petit bémol (mais cela n'est qu'un avis personnel), une fin "à l'eau de rose", trop en contradiction avec l'atmosphère du livre. Je conseille ce livre, car trop de Français ignorent encore le lot de drames ayant touché notre pays. Pour construire une société, il faut en connaître ses limites; pour éviter les erreurs, il faut tirer des leçons du passé.

 

le 17/11/06 [Jennifer Jeugmans]
Super bien écrit
J'ai lu le livre, je ne connaissais vraiment pas l'histoire du Vel d'Hiv' et j'ai apris beaucoup de chose notamment que la France avait joué un rôle. Ceci dit, le livre est super bien écrit. Je n'ai que 21 ans et j'ai adoré ce livre. Quand vous le commencez, vous ne pouvez pas vous arrêter. Je vous le conseille vraiment .

 

le 22/09/06 [Sophie Bernard]
N'oublions jamais !
On a hélas oublié ce qui s'est passé le 16 juillet 42 en plein Paris. Tatiana de Rosnay réussit à nous faire revivre ce drame d'une manière contemporaine. C'est un livre merveilleux qui fait pleurer mais qui se termine sur une note d'espoir. A lire pour ne jamais oublier.

 

le 28/09/06 [Valérie Lucas]
Bouleversant
Il ne s'agit pas là d'un livre glauque sur les abominations commises pendant la guerre et comme le dis Tatiana de Rosnay dans sa préface, ce n'est pas un travail d'historien mais son hommage aux enfants du Vel d'Hiv qu'on ne revit jamais. Ce roman nous fait vivre deux histoires en parallèle. Deux histoires qui vont se téléscoper et changer à jamais la vie des protagonistes. Sarah, jolie petite fille agée d'une dizaine d'années, vit avec ses parents et Michel son petit frêre. Lorsque des coups sont donnés contre la porte de leur appartement, la nuit du 16 juillet 1942, Sarah ne se doute pas de ce qui l'attend. L'horreur est derrière la porte. Malgré la peur et l'angoisse, l'espoir est tout de même là, ce sont des policiers français, ils ne leur feront pas de mal...... Juste avant d'être emportée, Sarah cache son petit frêre dans leur placard secret et tourne la clé qu'elle emporte avec elle, lui promettant de revenir bientôt le sortir de là. La famille de Sarah ainsi que beaucoup d'autres, seront emmenées au Vélodrôme d'Hiver. De là, les parents seront séparés de leurs enfants et tous, après être parqués comme des bêtes, seront déportés vers Auschwitz. Julia, américaine expatriée en France est une femme épanouie, amoureuse, mère de Zoë et journaliste de profession. Lorsque son patron lui demande de faire un reportage sur les 60 ans de la rafle du Vel d'Hiv, elle en ignorait jusqu'alors l'existence ou presque. C'est la rage au ventre qu'elle va découvrir et apprendre les attrocités commises. Les enfants déportés. Tous ces gens disparus. Au fil du roman, l'histoire de la petite Sarah nous est dévoilée. La vie de Julia qui sera bouleversée par ses découvertes. Un roman poignant, terriblement émouvant. Qui prend aux tripes. Pas de voyeurisme dans ces pages, juste l'histoire. Notre histoire. Celle de notre pays, si douloureuse soit-elle. Ce roman m'a énormément touché. Et sans vouloir faire dans le mélo, je dirais même qu'il m'a bouleversé. J'ai eu mal. J'ai eu honte. J'ai eu les larmes aux yeux plus d'une fois. J'aurais voulu en savoir encore et encore et encore sur Sarah. Je me suis attachée très fort à elle. Partiquement chaque page me faisait me poser des questions : aurais-je été suffisamment forte pour aider des familles juives ? Pour aider à sauver des enfants ? Aurais-je détouné le regard ? Fais comme si je n'avais rien vu ? Aurais-je été une "Juste" ? Ou une lâche ? J'espère n'avoir jamais, à répondre à cette question...... Un roman qu'il faut absolument lire. Non seulement pour l'écriture de Tatiana de Rosnay, toujours aussi agréable, mais aussi et surtout, pour l'histoire qu'elle nous raconte.

  le 25/11/06 [Véronique ]

J'ai pleuré et pleuré !
Je ne connais pas grand-chose à cette epoque terrible de notre passé et j'ai lu ce livre suite aux commentaires vus ici et je ne le regrette pas car non seulement j'ai appris la vérité sur la France en 1942 mais j'ai lu un roman si bouleversant que j'ai pleuré comme une Madeleine, surtout à la fin. Merci pour cette lecture inoubliable, j'espère qu'un film sera tiré de ce livre. Merci à France Loisirs d'avoir publié en avant-première ce roman.

  le 26/11/06 [Ludyvine Ludy]

Bouleversant
Je ne connaissais pas l'histoire du Vel d'Hiv' et c'est avec une grande émotion que j'ai découvert celle-ci. On n' imagine pas l'horreur qu'ont connue ces gens ainsi que l'implication de la France ! Je recommande vivement ce livre c'est une très belle histoire entre deux générations différentes.

  le 21/11/06 [Coralie ]

Excellent ! Tout simplement excellent !
Ce livre est vraiment magnifique, il m'a beaucoup émue ! Je n'ai à aucun moment regretté de l'avoir acheté... Toute cette tristesse, toutes ces peurs nous on été transmises quand on lit ce livre ! On apprend également des choses intérressantes sur cette page sombre de l'histoire de France ! Un livre à ne pas manquer !

 

le 02/11/06 [Laure Alberge]
Le devoir de mémoire
Ce dernier roman de Tatiana de Rosnay est un concentré d'émotions, un roman magnifique malgré toute l'horreur du sujet, bref mon dernier coup de coeur de lecture. L'histoire commence à Paris en juillet 1942. La petite Sarah, 10 ans, enferme son petit frère dans un placard au moment où la police française vient les chercher, sa mère et elle. Elle a terriblement peur, ne sait pas ce qui se passe, mais ça ne doit pas être bien grave puisque c'est la police française, elle le croit en sécurité et lui promet de revenir très vite. Hélas, comme beaucoup d'autres familles ce 16 juillet 1942, c'est l'enfermement inhumain au Vélodrome d'Hiver, avant le départ vers les camps. En parallèle, il y a l'histoire de Julia Jarmond, américaine qui a épousé un français et vit à Paris de longue date. Elle est journaliste et son chef lui donne un papier à écrire sur le 60ème anniversaire de la Rafle du Vel d'Hiv. Bien sûr les deux histoires vont se rejoindre. Tatiana a l'art de faire monter la tension pour scotcher son lecteur aux pages : impossible de s'arrêter, car on veut savoir la suite ! J'ai presque été tentée de lire les chapitres en alternance pour vite connaître l'issue de l'histoire de Sarah, et puis non, j'ai joué le jeu et suivi la narration choisie par l'auteur, mais j'avoue : elle a joué avec mes nerfs ! C'est un roman courageux, aussi. Sur l'Histoire, bien sûr, car même si ce n'est pas un roman historique, l'auteur revient avec brio sur ces faits noirs de la France. Difficile de rester insensible face à l'horreur décrite, et obligation de féliciter l'auteur pour ce remarquable devoir de mémoire. Un roman courageux aussi sur la crise du couple de Julia, car là non plus, l'auteur n'a pas choisi une fin mielleuse où l'on pourrait croire que tout est bien qui finit bien. Pourtant ce n'est pas un roman triste : j'y ai ressenti de l'espoir, une grande foi en la vie, et coûte que coûte, les personnages vont au bout de ce en quoi ils croient. C'est un beau roman, fort, très fort, et longtemps riche en rebondissements. (chut, je l'ai fini les larmes aux yeux!) A noter : Tatiana a écrit ce roman dans sa langue maternelle, c'est-à-dire en anglais, alors qu'elle a toujours écrit jusqu'à présent directement en français. J'en ai été très surprise lorsque j'ai découvert la mention de traduction en page de titre. Je ne connais pas la version originale mais la traduction d'Agnès Michaux est parfaite, puisque dans cette langue-là, j'ai aimé le roman !

 

le 03/11/06 [Angélique Bellanger]
Magnifique
Malgré toutes ces horreurs, ce livre est magnifique. On ne peut pas le lâcher : 2 jours de lecture intense entre la découverte des horreurs de l'histoire française et l'amour.

 

le 13/11/06 [Marion ]
A cause d'une étoile
Ce livre m'a bouleversée. A l'école, on oublie de nous dire certaines choses, comme cette rafle du Vel d'Hiv de 1942 qui m'était alors inconnue. Maintenant, tous les jours j'y pense et ça me rend triste. Les professeurs d'histoire devraient donner à lire ce livre à leurs élèves. Je pense que toutes les personnes qui ne portent pas les juifs dans leurs coeur devraient aussi le lire ; car n'oublions pas que la guerre à détruit leurs familles tout autant que les nôtres.

  le 11/11/06 [Vinciane Chartier]

Plein d'émotion
On a du mal à penser que des centaines d'enfants, et en particulier cette petite Sarah, ont autant de maturité à 11 ans. Histoire poignante, où notre coeur ne cesse de se serrer au fil des pages qui se tournent. Ce flash-back avec cette femme d'une quarantaine d'année et ce passage d'histoire d'il y a plus de 60 ans, est formidable. On a jamais envie de s'arrêter. L'émotion monte vite... très vite... On ne peut même pas s'imaginer comment nous, on aurait fait à leur place. Magnifique roman pour ne pas oublier. Pour eux... en mémoire...

 

le 31/11/06 [Carole ]
Bouleversant
C'est la double histoire poignante, d'une petite fille juive prise dans la rafle du Vel d'Hiv en juillet 1942 et d'une journaliste américaine, Julia, la quarantaine, qui retrace son histoire en 2002, au moment du 60ème anniversaire de ce drame qui a traumatisé la France pendant des années. Un livre riche et puissant, merci à l'auteur, de tout coeur ! J'ai passé un moment très fort à le lire !

  le 03/11/06 [Martine Galati]

Superbe
"Elle s'appelait Sarah. Elle n'avait pas dix ans. Sa vie c'était douceur et des nuages blancs. Mais d'autres gens en avaient décidé autrement..." Depuis que j'ai lu ce roman de Tatiana de Rosnay publié en avant-première chez France Loisirs avant de paraître aux éditions Héloïse d'Ormesson le 1er mars prochain, je ne peux m'empécher de penser à cette chanson de Jean-Jacques Goldman "Comme toi". Comme la petite Sarah de la chanson, celle dont il est question ici a tout juste dix ans... en 1942. Emmenée avec ses parents lors de la rafle du Vel d'Hiv le 16 juillet, elle a juste le temps de cacher son petit frère de 4 ans dans un placard secret de son appartement, lui promettant de revenir très vite. Hélas! là aussi "d'autres gens en avaient décidé autrement". Parquée pendant plusieurs jours, déportée, séparée brutalement de ses parents, Sarah n'a de cesse de vouloir s'échapper pour rentrer à Paris et délivrer son frère. Ce qu'elle réussit à faire, trop tard. Soixante ans plus tard, Julia journaliste américaine mariée à Bertrand et mère de Zoé doit emménager dans l'appartement de la grand-mère de son mari, rue de Saintonge dans le Marais. En même temps, elle est chargée par sa rédaction de rédiger un article pour le soixantième anniversaire de la rafle du Vel d'Hiv. Son histoire contée parallèlement à celle de Sarah la rejoint de plus en plus jusqu'à finir par n'en faire plus qu'une. Ce roman, ô combien bouleversant, m'a particulièrement émue. J'y ai découvert un pan de notre Histoire inacceptable certes, mais aussi, et surtout, une formidable leçon de vie. La fin, que je ne vous dévoilerai pas, nous montre que malgré l'horreur, malgré l'indicible, la Vie finit toujours par triompher. Avec le temps... Une dernière petite chose à propos de ce roman, Tatiana de Rosnay, rencontrée en mai dernier lors de la remise du Prix des lectrices du magazine Côté Femme, me confiait avoir écrit ce roman dans sa langue maternelle, l'anglais. La traduction d'Agnès Michaux en est particulièrement excellente.

Publié dans Publication France

Commenter cet article